Modélisation de la dispersion atmosphérique des émissions
L’évaluation de la dispersion des polluants est utilisée de manière quantitative (estimation des concentrations) et qualitative (identification des zones impactées) dans :

  • les études d’impact relatives aux infrastructures routières et aux industries, notamment leur «volet air et santé»,
  • les évaluations des zones de retombées issues d’une pollution de type industrielle,
  • les estimations des concentrations autour d’axes routiers et d’installations classées.

La modélisation de la dispersion peut être réalisée pour les émissions issues de sources ponctuelles comme les sources industrielles mais aussi pour la dispersion autour de sources d’émissions linéiques (infrastructures routières).

BioMonitor utilise ces logiciels de dispersion couplés à un logiciel de représentation (type SIG), permettant ainsi de retranscrire de façon cartographique les panaches industriels ainsi que les concentrations dans les zones impactées. Il est aussi possible de combiner différents types de sources, de modéliser les concentrations dans l’air ainsi que les dépôts atmosphériques.

Modélisation des transferts dans les compartiments environnementaux
En aval de la modélisation atmosphérique, la société BioMonitor est souvent amenée à utiliser des modèles de transferts des polluants entre l'air / le sol / la chaîne alimentaire (légumes, fruits, lait, viandes, poissons) afin d’estimer les concentrations attendues dans les principaux média d’exposition. Cette procédure peut être appliquée dans les évaluations de risques sanitaires élaborées dans le cadre de la problématique des sites et sols pollués ou dans celle de la réglementation relative aux ICPE.

Présentation // savoir-faire // outils // références // contact // newsletter // téléchargements